Le VDAB fait bouger ses partenaires bruxellois en direct

Réunion live en ligne

Comment continuer à faire bouger le marché du travail bruxellois durant la crise sanitaire ? Telle était la question centrale de la journée des partenaires du VDAB Bruxelles qui s'est déroulée en ligne. Push To Talk avait créé un studio de télévision dans l'atelier d'ascenseurs de Technicity Brussels et fait appel à Dorien Leyers comme intervieweuse professionnelle. Grâce à une captivante diffusion en direct d'entretiens, de chats et de reportages, le VDAB a fait bouger ses partenaires pour la formation et le travail.

Mission

Le VDAB souhaitait informer les partenaires bruxellois de la coopération entre Bruxelles et la Flandre sur le marché du travail, de l'impact du coronavirus sur le chômage et des possibilités de formation pour les demandeurs d'emploi bruxellois. Il désirait entamer un dialogue avec les partenaires, écouter leurs besoins et aider à trouver des solutions. C'est pourquoi Push To Talk a reçu la mission d'organiser une réunion interactive en ligne à ce sujet.

Donneur d'ordre

Cela fait 30 ans déjà que les collaborateurs du VDAB sont tous unis pour le travail. Chaque jour, ils aident à faire le lien entre les employeurs et les demandeurs d’emploi. Ils encouragent les personnes à la recherche d'un travail à développer au maximum leurs talents et leurs compétences.

Défi

Grâce au système de chômage temporaire, la crise du coronavirus a eu un effet limité lors du premier confinement. La deuxième vague a eu un impact plus important. Les perspectives pour 2021 – 83 000 demandeurs d'emploi supplémentaires en Flandre et 16 500 à Bruxelles – sont alarmantes. Le VDAB veut réagir rapidement, offrir aux chômeurs une vue d'ensemble ainsi que les former aux emplois et aux métiers en pénurie. D'où sa volonté de faire bouger ses partenaires. Car ensemble, ils sont unis pour le travail.

Umicore

Solution

Une préparation minutieuse

En collaboration avec le VDAB, Push To Talk a préparé minutieusement les questions pour les invités. Push To Talk a élaboré un scénario au timing rigoureux avec un mélange attrayant de discussions en studio, d'interviews enregistrées, de reportages vidéo, de spots du VDAB et de présentations PowerPoint animées, avec une marge pour des réactions en direct sur le chat. Pendant que les invités changeaient de place rapidement dans le respect des règles sanitaires, les visiteurs regardaient des vidéos présentant des informations, des idées et des témoignages pour relever les défis du marché du travail. Ensuite, les 170 visiteurs ont continué à discuter, dans de petits groupes de travail, des nouveaux défis du marché de l'emploi bruxellois.

Atelier d'ascenseurs Technicity

Pour l'occasion, Push To Talk avait installé un studio éphémère dans l'atelier d'ascenseurs de Technicity Brussels, le pôle de formation et de travail de l'industrie technologique. Des demandeurs d'emploi, travailleurs, étudiants et enseignants y développent ensemble les compétences dont l'industrie technologique a besoin. Le hall de formation constituait une toile de fond inspirante et appropriée, offrant la place à une variété de décors et des interviews marquantes.

Conversation live

Pendant la diffusion, le public a eu l'opportunité de poser des questions via le chat. Geert Pauwels, directeur du VDAB Bruxelles, a répondu aux questions en direct dans le studio et n'a pas reculé devant les questions difficiles. Après les sessions, du temps était prévu pour du réseautage en ligne dans la Babbelbox. Écouter des histoires et des émotions crée des opportunités pour entamer un dialogue et continuer à construire ensemble un avenir radieux. Avec ses partenaires bruxellois, le VDAB veut mettre le marché du travail en mouvement. De cette façon, une conversation live contribue à être unis pour le travail.

Plateforme en ligne

Les personnes qui le souhaitaient ont pu regarder ou revoir le contenu plus tard sur une plateforme en ligne du VDAB.

Tous unis pour le travail

En peu de temps, les partenaires bruxellois ont reçu les dernières nouvelles concernant l'impact de la crise du coronavirus sur le marché du travail. Plus de 170 visiteurs ont suivi la transmission en direct. Des questions intéressantes pour les intervenants présents dans le studio ont afflué via le chat. De cette manière, le VDAB et ses partenaires bruxellois se mobilisent pour rester unis pour le travail à l'heure du coronavirus.

Nous sommes Push To Talk. Nous donnons vie à votre culture.

Impressions